Skip links

Batteries solides : une révolution qui va tripler l’autonomie de votre voiture électrique

La voiture électrique est de plus en plus présente sur nos routes, grâce à ses nombreux avantages : elle réduit les émissions de CO2, elle est silencieuse, elle offre une conduite souple et agréable, elle nécessite moins d’entretien que les véhicules thermiques… Mais elle a aussi des inconvénients, notamment liés à sa batterie : son autonomie limitée, son temps de recharge long, son coût élevé, son impact environnemental…

Heureusement, une nouvelle génération de batteries est en train de voir le jour, qui pourrait révolutionner la voiture électrique : les batteries solides. Quelles sont leurs caractéristiques ? Quels sont leurs avantages ? Quand seront-elles disponibles ? Nous allons vous expliquer tout ce qu’il faut savoir sur cette technologie innovante.

Qu’est-ce qu’une batterie solide ?

Une batterie solide est un type d’accumulateur électrique qui utilise un électrolyte solide au lieu d’un électrolyte liquide. L’électrolyte est le matériau qui permet le passage des ions entre les deux électrodes (l’anode et la cathode) de la batterie, et donc le stockage et la libération de l’énergie électrique.

Dans les batteries lithium-ion actuelles, qui équipent la plupart des véhicules électriques, l’électrolyte est un liquide organique, qui présente des risques d’inflammation, de fuite, de dégradation… Il nécessite aussi l’utilisation d’un séparateur, une fine membrane qui empêche le contact entre les électrodes, et qui réduit la densité énergétique de la batterie.

Dans les batteries solides, l’électrolyte est un matériau solide, qui peut être de nature céramique, polymère, ou composite. Il supprime le besoin de séparateur, et permet d’utiliser des matériaux plus performants pour les électrodes, comme le lithium métallique pour l’anode. Le lithium métallique est le matériau qui offre la plus haute capacité de stockage d’énergie par unité de masse, mais il est incompatible avec les électrolytes liquides, car il forme des dendrites, des filaments métalliques qui peuvent provoquer des courts-circuits.

Quels sont les avantages des batteries solides ?

Les batteries solides présentent de nombreux avantages par rapport aux batteries lithium-ion, qui peuvent se résumer en trois points : plus de sécurité, plus d’autonomie, et plus de durabilité.

Plus de sécurité : les batteries solides éliminent le risque d’incendie, de fuite, ou d’explosion, lié à l’électrolyte liquide. Elles sont aussi plus stables thermiquement, et peuvent fonctionner dans une plage de température plus large, de -20°C à plus de 100°C.

Plus d’autonomie : les batteries solides offrent une densité énergétique plus élevée, c’est-à-dire qu’elles peuvent stocker plus d’énergie dans un même volume. Selon les estimations, elles pourraient doubler, voire tripler, l’autonomie des voitures électriques, en passant de 300 à 600 ou 900 km. Elles permettent aussi une recharge plus rapide, en quelques minutes au lieu de plusieurs heures.

Plus de durabilité : les batteries solides ont une durée de vie plus longue, car elles sont moins sujettes à la dégradation chimique et à la perte de capacité. Elles peuvent supporter plus de cycles de charge et de décharge, et conserver leur performance pendant plus de 10 ans. Elles ont également un impact environnemental moindre, car elles utilisent moins de métaux rares et toxiques, comme le cobalt, et sont plus faciles à recycler.

Quand les batteries solides seront-elles disponibles ?

Les batteries solides sont encore en cours de développement, et font l’objet de nombreuses recherches et innovations. Plusieurs acteurs sont impliqués dans ce domaine, comme des constructeurs automobiles, des fabricants de batteries, des start-ups, des universités, ou des organismes publics.

Parmi les constructeurs automobiles, on peut citer Volkswagen, qui a investi 300 millions de dollars dans la société américaine QuantumScape, qui prévoit de lancer ses batteries solides en 2025. Ford et BMW ont également misé sur la start-up Solid Power, qui vise une production de masse en 2026. Toyota, le pionnier de la voiture hybride, a annoncé qu’il présenterait un prototype de voiture électrique à batterie solide aux Jeux olympiques de 2024 à Paris, et qu’il commercialiserait ses premiers modèles en 2025.

Parmi les fabricants de batteries, on peut mentionner le français Saft, filiale du groupe Total, qui a créé avec PSA et Opel la coentreprise Automotive Cells Company (ACC), dédiée au développement et à la production de batteries solides. Le japonais Panasonic, le leader mondial des batteries lithium-ion, a aussi annoncé qu’il travaillait sur les batteries solides, sans donner de date de lancement.

Parmi les start-ups, on peut citer la française Verkor, qui a levé 100 millions d’euros en 2021 pour construire une gigafactory de batteries solides en France, avec l’ambition de produire 50 GWh par an à l’horizon 2030. L’américaine Factorial Energy, qui a recruté d’anciens dirigeants de Ford et Mercedes, a aussi révélé en 2021 sa technologie de batteries solides, qui promet une densité énergétique de 1000 Wh/L, soit le double des batteries actuelles.

Parmi les universités, on peut citer le CEA, le CNRS, et l’Université de Bordeaux, qui ont mis au point une technologie de batteries solides à base de polymères, baptisée LISSEN, et qui ont créé la start-up LiNaCell pour la valoriser. L’Université de Stanford, aux États-Unis, a aussi développé une batterie solide à base de nanofibres, qui pourrait être rechargée en seulement 15 minutes.

Parmi les organismes publics, on peut citer l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), qui soutient financièrement plusieurs projets de batteries solides, comme le projet ASSURED, qui vise à développer des batteries solides pour les bus électriques, ou le projet SOLID, qui réunit plusieurs partenaires industriels et académiques.

Conclusion

Les batteries solides sont une technologie prometteuse, qui pourrait résoudre les principaux freins à l’adoption de la voiture électrique : l’autonomie, le temps de recharge, le coût, et l’impact environnemental. Elles sont encore en phase de recherche et de développement, mais plusieurs acteurs travaillent activement à leur mise sur le marché, qui pourrait intervenir dès 2025.

Si vous êtes intéressé par la voiture électrique, et que vous souhaitez profiter de ses avantages dès aujourd’hui, nous vous invitons à découvrir notre site, qui vous propose des solutions de bornes de recharge adaptées à vos besoins. Que vous soyez un particulier, un professionnel, ou une collectivité, vous trouverez chez nous la borne de recharge qui vous convient, avec un service de qualité, et un accompagnement personnalisé.

  • la facture d’achat ou le contrat de location du véhicule ;
  • le certificat d’immatriculation du véhicule ;
  • le relevé d’identité bancaire (RIB) du bénéficiaire ;
  • le justificatif du score environnemental du véhicule, qui est fourni par le constructeur ou le distributeur.

Le bonus écologique est versé dans un délai de quatre mois après la réception du dossier complet par l’ASP. Il est directement crédité sur le compte bancaire du bénéficiaire.

Explore
Drag