Skip links

Courbe de recharge : un facteur incontournable et sous-estimé pour les voitures électriques

La voiture électrique est de plus en plus présente sur nos routes, et avec elle, la question de la recharge de sa batterie. Comment fonctionne la recharge d’une voiture électrique ? Quels sont les facteurs qui influencent la vitesse et la durée de la recharge ? Qu’est-ce que la courbe de recharge et pourquoi est-elle importante ? Nous allons vous expliquer tout cela dans cet article.

La recharge d’une voiture électrique : comment ça marche ?

Un véhicule électrique est équipée d’une batterie qui stocke l’énergie électrique nécessaire à son fonctionnement. La batterie se recharge en se branchant à une source d’électricité, qui peut être une prise domestique, une borne publique ou une station de recharge rapide.

La recharge se fait en courant continu, c’est-à-dire que le courant électrique circule toujours dans le même sens. Le courant continu permet de charger la batterie plus rapidement et plus efficacement que le courant alternatif, qui change de sens plusieurs fois par seconde.

La puissance de la source d’électricité est exprimée en kilowatts (kW), et correspond à la quantité d’énergie électrique fournie par unité de temps. Plus la puissance est élevée, plus la recharge est rapide. La capacité de la batterie est exprimée en kilowattheures (kWh), et correspond à la quantité d’énergie électrique que la batterie peut stocker. Plus la capacité est élevée, plus l’autonomie de la voiture est grande.

La durée de la recharge dépend donc de la puissance de la source d’électricité et de la capacité de la batterie. On peut calculer la durée théorique de la recharge en divisant la capacité de la batterie par la puissance de la source d’électricité. Par exemple, si la batterie a une capacité de 50 kWh et que la source d’électricité a une puissance de 10 kW, la durée théorique de la recharge est de 50 / 10 = 5 heures.

La courbe de recharge : qu’est-ce que c’est ?

La courbe de recharge est la représentation graphique de l’évolution de la puissance de charge en fonction du niveau de la batterie. Elle permet de visualiser la vitesse de la recharge à chaque instant, et de comparer les performances de différentes véhicules électriques.

La courbe de recharge n’est pas linéaire, c’est-à-dire que la puissance de charge ne reste pas constante tout au long de la recharge. En effet, la puissance de charge dépend de plusieurs facteurs, tels que :

  • La température de la batterie : la batterie doit être à une température optimale pour accepter le courant électrique. Si la batterie est trop froide ou trop chaude, la puissance de charge sera réduite pour éviter les risques de dégradation ou de surchauffe.
  • La tension de la batterie : la tension de la batterie augmente au fur et à mesure que la batterie se remplit. La puissance de charge est proportionnelle à la différence de tension entre la batterie et la source d’électricité. Si la tension de la batterie est trop proche de celle de la source d’électricité, la puissance de charge sera réduite pour éviter les risques de surtension ou de court-circuit.
  • Le profil de charge défini par le constructeur : le constructeur de la voiture électrique définit le profil de charge de la batterie, c’est-à-dire la façon dont la puissance de charge varie en fonction du niveau de la batterie. Le profil de charge est un compromis entre la rapidité de la recharge et la durée de vie de la batterie. Le constructeur peut choisir de limiter la puissance de charge à certains niveaux de la batterie pour préserver la santé de la batterie.
 

La courbe de recharge présente généralement trois phases :

  • La phase 1 : la puissance de charge est maximale, et augmente légèrement avec le niveau de la batterie. Cette phase correspond au début de la recharge, lorsque la batterie est vide ou peu chargée. La puissance de charge peut atteindre jusqu’à 250 kW pour les voitures les plus performantes.
  • La phase 2 : la puissance de charge commence à diminuer progressivement avec le niveau de la batterie. Cette phase correspond au milieu de la recharge, lorsque la batterie est à moitié pleine ou plus. La puissance de charge peut varier entre 50 et 150 kW selon les voitures.
  • La phase 3 : la puissance de charge chute brutalement avec le niveau de la batterie. Cette phase correspond à la fin de la recharge, lorsque la batterie est presque pleine ou pleine. La puissance de charge peut descendre en dessous de 10 kW.

La courbe de recharge est donc une courbe décroissante, qui atteint son maximum au début de la recharge, et son minimum à la fin de la recharge. La puissance moyenne de la recharge est la moyenne de la puissance de charge sur toute la durée de la recharge. La puissance moyenne est plus représentative de la performance de la voiture électrique que la puissance maximale, qui n’est atteinte que brièvement.

Pourquoi la courbe de recharge est-elle importante ?

La courbe de recharge est importante car elle permet de connaître le temps réel de la recharge, et non pas le temps théorique. En effet, le temps théorique ne tient pas compte de la variation de la puissance de charge en fonction du niveau de la batterie. Le temps réel de la recharge est le temps nécessaire pour passer d’un niveau de batterie initial à un niveau de batterie final, en tenant compte de la courbe de recharge.

Par exemple, si la batterie a une capacité de 50 kWh et que la source d’électricité a une puissance de 50 kW, le temps théorique de la recharge de 0 à 100 % est de 50 / 50 = 1 heure. Mais si la courbe de recharge est décroissante, le temps réel de la recharge sera plus long, car la puissance de charge sera inférieure à 50 kW pendant une partie de la recharge.

La courbe de recharge est également importante car elle permet de comparer les voitures électriques entre elles, et de choisir la plus adaptée à ses besoins. En effet, deux voitures électriques ayant la même capacité de batterie et la même puissance de charge maximale peuvent avoir des courbes de recharge différentes, et donc des temps de recharge différents.

Par exemple, si la voiture A a une courbe de recharge plate, et que la voiture B a une courbe de recharge décroissante, la voiture A sera plus rapide à recharger que la voiture B, même si elles ont la même capacité de batterie et la même puissance de charge maximale.

La courbe de recharge est donc un critère essentiel à prendre en compte lors de l’achat d’une voiture électrique, ou lors du choix d’une borne de recharge. Il faut savoir que la courbe de recharge peut varier selon les conditions extérieures, comme la température ambiante, le niveau de charge initial, ou le type de borne utilisée. Il faut donc se référer aux données fournies par le constructeur, ou aux tests effectués par des sites spécialisés, pour avoir une idée plus précise de la courbe de recharge de sa voiture électrique.

Conclusion

La courbe de recharge d’une voiture électrique est la représentation graphique de l’évolution de la puissance de charge en fonction du niveau de la batterie. Elle permet de connaître le temps réel de la recharge, et de comparer les performances de différentes voitures électriques. La courbe de recharge dépend de plusieurs facteurs, comme la température de la batterie, la tension de la batterie, ou le profil de charge défini par le constructeur. La courbe de recharge est généralement décroissante, avec une puissance de charge maximale au début de la recharge, et une puissance de charge minimale à la fin de la recharge. La puissance moyenne de la recharge est la moyenne de la puissance de charge sur toute la durée de la recharge, et est plus représentative de la performance de la voiture électrique que la puissance maximale.

Explore
Drag